Glossaire - lettre V

Vague
Oscillation périodique du niveau de la mer * . La vague se manifeste de façon épisodique, en fonction des inégalités de pression * et de la friction du vent que ces différences de pression génèrent. Les vagues (ou clapot), formées par le vent local, sont très aléatoires et, de ce fait, leur action en moyenne sur le rivage * est négligeable.
Source : d'après Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse.

Valeur altruiste

Valeur correspondant à la volonté de préserver le bien environnemental pour que des personnes de la génération présente puissent en jouir.

Source : d'après Ministère chargé de l'environnement.

Valeur anthropocentrée

Valeur qui peut être instrumentale et recouper la notion de valeur économique d'usage ou de non usage, ou qui peut être intrinsèque et traduire la valeur des espèces * non humaines pour elles-mêmes, mais toujours dans une perspective subjective : ce sont les humains qui la définissent (conception anthropogénique de la valeur intrinsèque * ).Valeur qui peut être instrumentale et recouper la notion de valeur économique d'usage ou de non usage, ou qui peut être intrinsèque et traduire la valeur des espèces non humaines pour elles-mêmes, mais toujours dans une perspective subjective : ce sont les humains qui la définissent (conception anthropogénique de la valeur intrinsèque).

Source : d'après la Fondation pour la recherche sur la biodiversité.

Valeur d'existence - voir "Valeur patrimoniale"
Valeur d'option

Valeur d'usage * accordée à la conservation d'un actif en vue d'un usage futur.

Source : d'après Ministère chargé de l'environnement.

Valeur d'usage

Valeur attribuée à un bien ou un service par un agent en fonction de l'utilité qu'il en retire. La valeur d'usage recouvre deux composantes : la valeur d'usage effectif et la valeur d'option * attachée à une utilisation possible ultérieure.

Source : d'après Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse.

Valeur de legs

Valeur associée à la volonté de préservation * d'un bien environnemental pour les générations futures.

Source : d'après Ministère chargé de l'environnement.

Valeur de non usage

Valeur attribuée à la seule existence d'un bien ou d'un service par un agent qui n'en fera pas usage. La valeur de non usage recouvre deux composantes : la valeur d'existence et la valeur pour autrui.

Source : d'après Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse.

Valeur économique totale

Somme des valeurs d'usage * et des valeurs de non usage * d'un bien ou d'un service.

Source : d'après Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse.

Valeur guide
Valeur souvent plus stricte que la valeur impérative * . La valeur guide constitue un objectif que les Etats membres doivent s'efforcer d'atteindre.
Source : d'après Conseil régional de Poitou-Charentes.

Valeur impérative
Valeur fixée par une directive * . Les Etats membres ne peuvent retenir une valeur moins stricte que cette valeur mais peuvent en fixer une plus stricte (valeur guide * ).
Source : d'après Conseil régional de Poitou-Charentes.

Valeur instrumentale

Valeur attribuée à la biodiversité * pour sa capacité à contribuer au bien-être de l'Humanité.

Source : d'après la Fondation pour la recherche sur la biodiversité.

Valeur intrinsèque

Valeur non instrumentale qui traduit la valeur inhérente d'une entité * , et qui peut être anthropocentrée. La valeur intrinsèque peut aussi traduire la valeur d'une entité en soi et pour soi, indépendamment de son utilité pour les être-humains. Elle reflète alors une conception de la biodiversité * comme « fin en soi », et affirme une responsabilité morale de l'Homme à protéger la nature.

Source : d'après la Fondation pour la recherche sur la biodiversité.

Valeur limite d'émission
Valeur numérique (concentration * , flux, ...) dont l'application peut être imposée par voie réglementaire. En général, une valeur limite est définie pour une substance * , un milieu donné et un usage spécifié (par exemple, la concentration maximale admissible * pour l'alimentation en eau potable * ). La valeur impérative * est une valeur limite.
Source : d'après BRGM.

Valeur limite d'exposition à court terme (VLE)
Concentration exprimée en cm3/m3 (ppm) et en mg/m3, visant à protéger les travailleurs contre des effets aigus ou des effets d'une exposition momentanée estimée préjudiciable à terme (exposition d'une durée au maximum égale à 15 minutes). Ces valeurs sont utilisées en France dans le cadre de la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs contre les risques * liés à une exposition à des agents chimiques sur le lieu de travail.
Source : d'après BRGM.

Valeur non anthropocentrée
Valeur qui peut être instrumentale et traduire l'intérêt des entités * pour elles-mêmes et pour les ensembles dans lesquels elles s'insèrent, ou qui peut être intrinsèque et traduire la valeur inhérente d'une entité, indépendamment de tout évaluateur, ce qui lui confère le statut de valeur objective.
Source : d'après la Fondation pour la recherche sur la biodiversité.

Valeur patrimoniale

Valeur de non usage * d'un patrimoine environnemental, simplement liée au fait que ce patrimoine existe.

Source : d'après Ministère chargé de l'environnement.

Valeur seuil
Valeur limite au delà de laquelle un phénomène physique, chimique ou biologique peut provoquer un effet donné.
Source : d'après BRGM.

Valeur toxicologique de référence (VTR)
Appellation générique regroupant tous les types d'indices * toxicologiques qui permettent d'établir une relation entre une dose et un effet (toxique avec effet de seuil * , ou seuil de dose) ou entre une dose et une probabilité d'effet (toxique sans effet de seuil). Les VTR sont établies par des instances internationales (l'Organisation mondiale de la santé, par exemple) ou des structures nationales (le Conseil supérieur d'hygiène publique de France, etc.).
Source : d'après BRGM.

Valeur tutélaire

Montants que le ministère chargé de l'environnement recommande d'utiliser en routine afin de chiffrer la valeur de services environnementaux non marchands rendus par les milieux aquatiques, au titre des bénéfices de préservation * ou de restauration * des milieux aquatiques ou des dommages * liés à leur dégradation.

Source : d'après Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse.

Vallée

Dépression allongée, plus ou moins évasée, creusée par un cours d'eau * ou par un glacier.

Source : d'après dictionnaire Larousse.

Valorisation

Processus qui intervient dans une démarche active pour diffuser l'information * , le plus souvent à l'issue d'un traitement de données * et d'une mise en forme afin qu'elle soit plus aisément assimilable par des utilisateurs non spécialistes.

Source : d'après Ministère chargé de l'écologie.

Valorisation des boues

Mise en valeur des propriétés agronomiques utiles des boues, notamment dans le cadre d'activités agricoles (en particulier par épandage des boues * déshydratées sur des terres cultivables). La valorisation * des boues ne doit cependant pas nuire à la qualité des sols et à la production agricole.

Source : d'après Ademe et Ministère chargé de l'environnement.

Vanne

Elément mobile permettant d'intercepter ou de laisser libre le passage de l'eau. Des vannes sont par exemple utilisées par les barrages * , les usines hydroélectriques ou les écluses * .

Source : d'après Larousse.

Variable de contrôle
Variable servant au contrôle des cours d'eau * , largement imposée par la géologie et par le climat : par exemple, le débit liquide * , le débit solide * , la géométrie de la vallée * (pente en particulier), la nature du boisement du bassin versant * , les caractéristiques granulométriques et mécaniques des matériaux du lit * et des berges * , ou la couverture végétale * riveraine.
Source : d'après Cemagref.

Variable de réponse
Degré de liberté dont dispose le cours d'eau * pour accomplir ses fonctions de base, c'est-à-dire transporter le débit liquide * et la charge solide. Ce sont les paramètres * géométriques (largeur, profondeur, pente du fond, amplitude et longueur des sinuosités * ), la taille des sédiments * transportés, la vitesse du courant.
Source : d'après Cemagref.

Variété taxonomique

Métrique constitutive du calcul de l'Indice * Biologique Global Normalisé (IBGN). Elle correspond au nombre total de taxons * récoltés au cours d'un prélèvement * , qu'ils soient représentés par 1 ou n individus.

Source : d'après AFB.

Vasière

Etendue de sédiments * meubles (vases) déposés sur un estuaire * , un rivage * marin, ou un fond sous-marin.

Source : d'après AFB.

VCNn - voir "Débit moyen minimal annuel"
Végétalisation
Ensemble d'opérations visant à recouvrir un site de végétation, herbacée, arbustive ou arborescente.
Source : d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB.

Vertébré
Sous-embranchement de C(h)ordés comprenant les animaux les plus évolués, caractérisés par un tube nerveux qui se dilate en un encéphale, une colonne vertébrale (en position dorsale) et un appareil circulatoire comportant un coeur différencié.
Source : d'après Conseil régional de Poitou-Charentes.

Viaduc

Grand pont * routier ou ferroviaire, généralement constitué de plusieurs travées et franchissant à grande hauteur une vallée * .

Source : d'après Centre national de ressources textuelles et lexicales.

Vidange de barrage - voir "Vidange de plan d'eau"
Vidange de plan d'eau

Ensemble des opérations consistant à vider un barrage * réservoir et plan d'eau * pour des motifs divers (entretien, visite d'ouvrage, réglementaire,...). Compte tenu de ces impacts * sur les milieux aquatiques, la vidange fait l'objet d'un arrêté * préfectoral d'autorisation * précédé d'un document d'incidence * .

Source : d'après AFB.

Vives eaux - voir "Marée de vive-eau"
VLE - voir "Valeur limite d'exposition à court terme"
Voie navigable

Fleuve * , rivière ou canal * aménagé, équipé et ouvert à la circulation et au transport fluvial * .

Source : d'après Wikipédia.

VTR - voir "Valeur toxicologique de référence"
Vulnérabilité

Fragilité ou susceptibilité face à un aléa * donné ou une pression * donnée * .

Source : d'après SOeS.

Vulnérabilité de nappe

Risque * d'infiltration * de polluants * issus de la surface, à travers le sol et la zone non-saturée. La vulnérabilité * des nappes est intrinsèque : elle dépend du contexte topographique (pente du terrain), pédologique (perméabilité * ), géologique (perméabilité, épaisseur). Une nappe captive * , recouverte par une formation peu perméable (souvent des argiles) est peu vulnérable en comparaison d'une nappe libre * .

Source : D'après BRGM.