Glossaire - lettre H

Habitat

Milieu défini par des facteurs abiotiques et biotiques spécifiques où vit une espèce * à l'un des stades de son cycle biologique * . Un habitat naturel se distingue par des caractéristiques géographiques, abiotiques et biotiques entièrement naturelles ou semi-naturelles.

Source : d'après Commission européenne.

Habitat d'intérêt communautaire

Habitat * en danger ou ayant une aire de répartition réduite ou constituant un exemple remarquable de caractéristiques propres à une ou plusieurs des régions biogéographiques * , énumérés à l'annexe 1 de la directive * "habitats, faune * , flore * " et pour lesquels doivent être désignées des zones spéciales de conservation * (ZSC).

Source : d'après Conseil régional de Poitou-Charentes.

Habitat prioritaire
Habitat * en danger de disparition sur le territoire européen des Etats membres et pour la conservation duquel l'Union européenne porte * une responsabilité particulière. Les habitats prioritaires sont signalés par une astérisque dans les annexes I et II de la directive * Habitats.
Source : d'après Conseil régional de Poitou-Charentes.

Halieuculture - voir "Aquaculture"
Halieutique

Qualifie toutes les activités relevant de la pêche sous toutes ses formes, professionnelle ou de loisirs, en eau douce * ou marine.

Source : d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB.

HAP - voir "Hydrocarbure aromatique polycyclique"
Hautes eaux

Ecoulement * ou niveau d'eau * relativement important, et également le plus élevé de l'année, tel qu'il est mesuré par la hauteur d'eau ou le débit * . Durant une période de hautes eaux, le cours d'eau * occupe son lit majeur * .

Source : d’après Ministère chargé de l’environnement.

Hauteur d'eau corrigée
Hauteur d'eau modifiée par le gestionnaire de la station à partir d'une courbe théorique de correction qui permet de corriger la hauteur en cas de présence d'un phénomène perturbateur.
Source : d'après SCHAPI.

Hélophyte

Se dit d'une plante semi-aquatique dont les feuilles et les fleurs sont émergées au moins en partie. La plante hélophyte pousse sur les rives * ou le fond des milieux aquatiques, lorsque la hauteur d'eau est suffisamment faible et que le fond et le faible courant permettent la fixation des racines. Par exemple, le roseau commun est une espèce * hélophyte.

Source : d'après OIEau.

Herbicide

Pesticide utilisé pour contrôler, repousser ou détruire des végétaux.

Source : d'après Wikipédia.

Hétérogénéité du lit mineur
Alternance de courants lents et rapides, turbulences, variations des profondeurs.
Source : d'après AFB.

Houle

Oscillation périodique du niveau de la mer * . La houle se manifeste de façon épisodique, en fonction des inégalités de pression * et de la friction du vent que ces différences de pression génèrent. Elle est formée par le vent loin de la zone d'observation, et est une oscillation de profil sensiblement sinusoïdal, donc très régulière, et qui se propage sur de longues distances, contrairement aux vagues * .

Source : d'après Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse.

Humus

Matière noirâtre composée de matière organique * issue de la décomposition partielle des débris végétaux, qui se forme dans le sol. L'évolution de l'humus dépend pour beaucoup de l'oxygénation du milieu. En milieu oxygéné, il peut donner des boues (plus ou moins dépendantes du sol sous-jacent, de son pH, et de la nature des feuillages qui le nourrissent) ; en milieu non oxygéné, il peut donner des tourbes plus ou moins acides et anoxiques.

Source : d'après Ifremer.

Hydraulicité
Rapport du débit mensuel * (ou annuel) à sa moyenne interannuelle. L'hydraulicité permet de positionner simplement le débit * d'une année ou d'un mois donné par rapport à une année ou un mois considéré comme « normal ».
Source : d'après SCHAPI.

Hydraulique

Branche de la mécanique des fluides qui traite de l'écoulement * de l'eau (ou d'autres liquides) dans des conduites, canaux découverts et autres ouvrages.

Source : d'après Unesco.

Hydraulique fluviale

Branche de l'hydraulique * qui traite essentiellement de l'écoulement * à surface libre de l'eau dans les cours d'eau * naturels ou artificiels (par exemple, les canaux). L'hydraulique fluviale est nécessaire pour la conception, l'aménagement et la construction d'ouvrages hydraulique, comme les digues * , les seuils * et les déversoirs.

Source : d'après Wikipedia.

Hydraulique maritime

Branche de l'hydraulique * relative au milieu marin et côtier, qui s'intéresse aux houles * , aux courants, à la dispersion et la qualité des eaux, la sédimentologie, la navigabilité et la tenue des navires à poste, ou encore l'interaction houles - structures.

Source : d'après Egis.

Hydraulique souterraine

Branche de l'hydraulique * qui étudie mathématiquement l'écoulement * gravitaire naturel (d'une nappe) ou provoqué (par drainage * ou pompage, par exemple) de l'eau souterraine libre dans les milieux perméables, sous l'effet d'un gradient de charge ou de pression * .

Source : d'après Wikipédia.

Hydraulique torrentielle

Branche de l'hydraulique * relative aux écoulements * dans les zones à fortes pentes.

Source : d'après Eau torrents & rivières de Montagne.

Hydro-curage - voir "Chasse de barrage"
Hydrobiologie
Science qui étudie la vie des organismes aquatiques.
Source : d'après AFB.

Hydrocarbure aromatique polycyclique (HAP)
Groupe de plus de 100 composés organiques différents constitués de plusieurs anneaux de benzène. Certains d'entre eux sont persistants et cancérigènes. Les hydrocarbures aromatiques polycliques, plus connus sous le sigle HAP, sont généralement formés lors de la combustion incomplète de charbon, de pétrole, de gaz, de déchets * ou d'autres substances * organiques.
Source : d'après Agence de l'eau Rhin-Meuse.

Hydrodynamique

Branche de la mécanique des fluides qui concerne les mouvements des fluides, qu'ils soient liquides ou gazeux. L'hydrodynamique s'intéresse aux propriétés des fluides, notamment la vitesse, la viscosité, la densité, la pression * et la température, en fonction de l'espace et du temps.

Source : d'après Larousse.

Hydrodynamique des cours d'eau
Science qui étudie le comportement physique du fluide constitué par l'eau et les matériaux qu'elle contient. C'est une application aux cours d'eau * de l'hydrodynamique * , elle même branche de la mécanique des fluides. Elle permet d'appréhender les processus d'évolution des cours d'eau : action du fluide sur les matériaux du lit * , caractéristiques de l'écoulement * , dissipation de l'énergie du cours d'eau par transport de ces matériaux.
Source : d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB.

Hydroécorégion
Zone homogène du point de vue de la géologie, du relief et du climat. C'est l'un des principaux critères utilisés dans la typologie * et la délimitation des masses d'eau * de surface. La France métropolitaine peut être décomposée en 21 hydro-écorégions principales.
Source : d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB.

Hydrogéologie

Science des eaux souterraines * , comprise dans les sciences de la Terre. L'hydrogéologie réunit la connaissance des conditions géologiques et hydrologiques et des lois * physiques qui régissent l'origine, la présence, les mouvements et les propriétés des eaux souterraines, ainsi que les applications de ces connaissances aux actions humaines sur les eaux souterraines, notamment à leur prospection, à leur captage * et à leur protection.

Source : d'après BRGM.

Hydrographie

Partie de la géographie physique qui traite des océans * , des mers * , des lacs et des cours d'eau * . L'hydrographie désigne également l'ensemble des cours d'eau et lacs d'un territoire.

Source : d'après OIEau.

Hydrolienne

Turbine immergée qui utilise l'énergie des courants marins * , et parfois fluviaux, pour produire de l'électricité.

Source : d'après CELF.

Hydrologie

Etude des propriétés physiques, chimiques et biologiques des eaux situées à la surface de la Terre et au-dessous de cette surface, en particulier du point de vue de leur formation, de leur déplacement, de leur répartition dans le temps et l'espace et de leur interaction avec l'environnement inerte et vivant. L'hydrologie continentale étudie les cours d'eau * , plans d'eau * et milieux humides * , les eaux souterraines * et les étendues d'eau solide des terres émergées, tandis que l'hydrologie marine s'identifie à l'océanographie * .

Source : d'après Météo France.

Hydrolyse
Réaction chimique au cours de laquelle une liaison chimique est brisée. La réaction est induite par une molécule d'eau.
Source : d'après Ifremer.

Hydrométrie

Science qui a pour objet de mesurer les propriétés physiques de l'eau, et spécialement le débit * des eaux superficielles et souterraines.

Source : d'après Dictionnaire Larousse.

Hydromorphologie
Etude de la morphologie * et de la dynamique des cours d'eau * , notamment l'évolution des profils en long * et en travers, et du tracé planimétrique : capture, méandres * , anastomoses * etc.
Source : d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB.

Hydrophyte

Se dit d'une plante aquatique dont les feuilles et les fleurs sont immergées. La plante hydrophyte pousse fixée sur le fond des milieux aquatiques ou flottant librement dans les zones de faible courant. Par exemple, le cresson de ruisseau * , les nénuphars ou les lentilles d'eau sont des plantes hydrophytes.

Source : d'après OIEau.

Hydrosphère

Ensemble des eaux de la planète, comprenant aussi bien les océans * , les mers * , les lacs et les cours d'eau * que les eaux souterraines * et les glaces.

Source : d'après Brgm et AFB.

Hydrosystème - voir "Ecosystème aquatique"
Hygrométrie

Branche de la météorologie * qui caractérise l'humidité de l'air, c'est-à-dire la quantité d'eau sous forme gazeuse présente dans l'air humide (ou dans un autre gaz, dans certaines applications industrielles). L'hygrométrie ne prend pas en compte l'eau présente sous forme liquide ou solide.

Source : d'après Wikipédia.