Glossaire - lettre G

Gabion
Cage grillagée destinée à être remplie de pierres et de cailloux servant à la protection des ouvrages d'art ou des berges * .
Source : d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB.

Gastéropode
Mollusque * rampant, souvent pourvu d'une coquille spiralée dans laquelle sa masse viscérale est enroulée et protégée et qui se déplace par contraction de son large * pied unique.
Source : d'après le Ministère chargé de l'agriculture et OIEau.

Génie de l'environnement

Ensemble des connaissances scientifiques, techniques et pratiques permettant de comprendre et d'améliorer les interactions entre les êtres humains et les milieux naturels * .

Source : d'après CELF.

Génie écologique

Ensemble des connaissances scientifiques, techniques et pratiques qui prennent en compte les mécanismes écologiques. Le génie écologique est appliqué à la gestion de ressources, la conception et la réalisation d'aménagements ou d'équipements, propres à assurer la protection de l'environnement.

Source : d'après CELF.

Géocatalogue
Service en ligne proposé par l'Etat français pour permettre aux individus et aux organisations de trouver des produits et des services géospatiaux produits par les administrations, collectivités et établissements publics français. Le Géocatalogue offre aux organisations la possibilité d'inscrire et de référencer leur organisation, leurs données * , leurs services internet et leurs ressources. Le Géocatalogue n'est pas exclusif et constitue un lien vers d'autres catalogues de données * spatiales. Il répond aux normes * d'interopérabilité * de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) et de l'Open Geospatial Consortium (OGC).
Source : d'après BRGM.

Géolocalisation

Opération consistant à localiser une entité * (ouvrage, évènement,...) dans un référentiel * géographique donné avec plus ou moins de précision : de façon absolue (longitude * , latitude * , altitude * ; ou X, Y, Z) ou relative (commune, zone hydrographique * , système aquifère * , cours d'eau * , masse d'eau * , point kilométrique, etc.) selon un système de coordonnées géographiques * connu.

Source : d'après Ministère chargé de l'environnement.

Géomorphologie

Discipline qui étudie les formes de relief et leur mobilité, leur dynamique. Dans le cadre des hydrosystèmes, l'analyse * porte * sur la géométrie du lit * des cours d'eau * et les causes de ses transformations spatiales (de l'amont * vers l'aval * ) ou temporelles en relation avec la modification des flux liquides et solides, la dynamique de la végétation riveraine, les interventions humaines. Il s'agit donc d'une science d'interface et de synthèse qui fait appel à des données * naturalistes et expérimentales (hydraulique * et hydrologie * notamment) et à des données issues des sciences humaines (histoire, économie agricole...). Géomorphologie fluviale : Science qui cherche à comprendre et décrire la structure du cours d'eau. Elle étudie les formes des cours d'eau et les conditions de leur formation. La géomorpho-dynamique conditionne le fonctionnement écologique des milieux aquatiques.

Source : d'après Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse.

Géoréférencement - voir "Géolocalisation"
Gestion concertée

Démarche visant à arrêter des décisions en associant les acteurs concernés, et notamment les utilisateurs, sur un problème de gestion de l'eau.

Source : d'après Ministère en charge de l'environnement et AFB.

Gestion de crise

Ensemble des processus d'organisation, des techniques et des moyens mis en oeuvre pour se préparer à une crise, y faire face et en atténuer les conséquences. La gestion de crise comprend l'alerte, l'intervention coordonnée des secours et l'analyse * rétrospective du déroulement et des effets des deux premières phases.

Source : d'après CELF.

Gestion équilibrée et durable de la ressource en eau

Selon la Loi * sur l'eau de 1992, "gestion visant à assurer la préservation * des écosystèmes * aquatiques, des sites et des zones humides * , la protection contre les pollutions * et la restauration * de la qualité des eaux (...), le développement et la protection de la ressource en eau * , la valorisation * de l'eau comme ressource économique et la répartition de cette ressource, et ce de façon à concilier et à satisfaire les différents usages, activités ou travaux liés à l'eau".

Source : d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB.

Gestion intégrée de bassin versant

Gestion qui implique à l'échelle d'une unité hydrographique cohérente, d'une part une concertation et une organisation de l'ensemble des acteurs ainsi qu'une coordination des actes d'aménagement et de gestion (politiques sectorielles, programmation,...), d'autre part de favoriser une synergie entre le bon fonctionnement des écosystèmes * aquatiques et la satisfaction des usages. La gestion intégrée * vise à optimiser les actions pour atteindre une gestion équilibrée.

Source : d'après Ministère chargé de l'environnement et AFB.

Gestion patrimoniale des services publics d'eau et d'assainissement

Capacité d'un gestionnaire de service public d'eau et d'assainissement * à connaître son patrimoine technique (usines de production d'eau potable * , réservoirs, réseaux, branchements...), à planifier au mieux les investissements, à dégager les ressources financières nécessaires pour la réhabilitation * et le remplacement des infrastructures et à intervenir de façon efficiente sur son patrimoine, est au coeur de l'analyse * de la durabilité économique des services d'eau. La gestion patrimoniale (gestion de biens, gestion de patrimoine) est un processus permettant à un service public de l'eau d'orienter, de contrôler et d'optimiser la fourniture, la maintenance et la mise hors service de biens liés aux infrastructures, y compris les coûts nécessaires pour les performances spécifiées, au cours de leur cycle de vie.

Source : d'après AFB, AgroParisTech et ASTEE.

GFI - voir "Groupe Faunistique Indicateur"
Golfe
Vaste rentrant du littoral * , souvent de l'ordre de grandeur de la centaine de kilomètres. Les golfes sont le plus souvent largement ouverts vers le large * .
Source : d'après Ifremer.

Goût de l'eau

Caractéristique de l'eau (comme l'odeur ou l'aspect) dépendante des substances * chimiques qu'elle contient.

Source : d'après Revue des sciences de l'eau.

Goutte à goutte - voir "Micro-irrigation"
Gouvernance

Mise en place de modes de pilotage ou de régulation plus souples et éthiques, fondés sur un partenariat ouvert et éclairé entre différents acteurs et parties prenantes, tant aux échelles locales que globales. La gouvernance de l'eau consiste à un partage de la prise de décision entre l'État, les élus territoriaux, les citoyens et les acteurs privés.

Source : d'après OIEau et Agroparistech.

Grau

Ouverture par laquelle une lagune * communique avec la mer * .

Source : d'après OIEau.

Gravière
Plan d'eau * d'origine artificielle créé par extraction * de granulats et alimenté essentiellement par la nappe phréatique * .
Source : d'après AFB.

Grille

Ouvrage, fixe ou mobile, situé en aval * et/ou en amont * d'une pisciculture * , empêchant la libre circulation des poissons * .

Source : d'après AFB et OIEau.

Groupe de paramètres

Grande famille de paramètres * mesurés dans l'eau, qu'il s'agisse d'un ensemble d'indices * biologiques ou d'un ensemble de paramètres physico-chimiques.

Source : d'après AFB.

Groupe Faunistique Indicateur (GFI)

Métrique constitutive de l'Indice * Biologique Global Normalisé (IBGN), révélateur de la sensibilité des invertébrés aquatiques à la pollution * (essentiellement organique).

Source : d'après AFB.

Groupe régional phytosanitaire

Groupe de travail instauré sous l'égide du Préfet, dans chaque région, ayant pour objectif de mettre en oeuvre des actions visant à réduire la pollution * des eaux par les produits phytosanitaires * , en s'appuyant sur la démarche préconisée (diagnostic, plan d'action, évaluation) par le Comité d'orientation pour des pratiques agricoles respectueuses de l'environnement (CORPEN).

Source : d'après Agence de l'eau Rhin-Meuse.

Groupe réglementaire de coquillages
Groupe de coquillages * destinés à la consommation, défini par l'arrêté * ministériel du 21 mai 1999, relatif au classement de salubrité et à la surveillance des zones de production et des zones de reparcage * des coquillages vivants. Il existe 3 groupes, dans lesquels les différentes espèces * ont été regroupées en fonction de leur physiologie: « GP1 », le groupe désignant les gastéropodes * (bulots etc.), les échinodermes * (oursins) et les tuniciers * (violets), « GP2 », le groupe désignant les bivalves * fouisseurs * , c'est-à-dire les mollusques * bivalves filtreurs dont l'habitat * est constitué par les sédiments * (palourdes, coques...), « GP3 », le groupe désignant les bivalves non fouisseurs, c'est-à-dire les mollusques bivalves filtreurs dont l'habitat est situé hors des sédiments(huîtres, moules...).
Source : d'après le Ministère chargé de l'agriculture et OIEau.

Groupement de bassins - voir "Bassin"